Une question de présentation

La pêche à la mouche renvoie surtout à l'image d'une truite ou d'un ombre gobant un insecte en surface. Toutefois, cela dépend essentiellement d'éclosions et d’insectes en surface, alors que le poisson se nourrit plus régulièrement sur le fond (larves notamment). La technique de la nymphe au fil (ou « NAF ») se révèle alors très efficace pour aller chercher ces poissons se nourrissant ou postés sur le fond.

La pêche de la truite à la nymphe au fil

Deux manières de pêcher en nymphe au fil

On entend beaucoup parler de nymphe à la tchèque, à la polonaise, à l’espagnole, etc., alors que les américains utilisent le terme d’ « Euronymphing » pour parler de toute technique de nymphe au fil. Les appellations par pays ne nous semblent pas, ou plus, appropriées : en effet, nous trouvons autant de définition de chaque sous-technique que de personnes ayant tenté de les définir. Nous partons du principe que chacune de ses sous-techniques « nationales » ont évoluées, et continueront d’évoluer. Rappelons d’ailleurs l’origine communément acceptée de cette technique : la République Tchèque… En l’occurrence, la technique a été popularisée par les compétiteurs tchèques. Lors de la préparation sur place à un championnat du monde, ces compétiteurs se sont fortement inspirés de la manière de pêcher des locaux, pour s’adapter… et gagner le championnat. Ce championnat (ainsi que la préparation) avait pourtant eu lieu… en Pologne !

Nous préférons parler de deux manières de pêcher en nymphe au fil :

  • La nymphe amont : il s’agit de lancer une nymphe assez légère (en général une bille tungstène de 2 à 3 mm) en amont de soi, de la laisser dériver jusqu’à soi, tout en reprenant le fil au fur et à mesure et/ou en remontant le scion de la canne, afin d’être à la limite de la mise en tension de la ligne. Le moindre déplacement ou stop du fil correspondant en général à une touche. Le pêcheur est dans l’axe de la dérive, ou quasiment.

  • La nymphe lourde : le pêcheur se place parallèle à la dérive souhaitée. Il s’agit de lancer une nymphe plus lourde (bille tungstène de plus de 3 mm) trois quarts amont, de la laisser prendre le fond et de garder juste ce qu’il faut de tension pour qu’elle dérive au ras du fond dans la même veine d’eau, tout en essayant de favoriser une dérive aussi naturelle que possible. C’est une pêche dite « sous la canne ».

Trois blanks correspondant à différentes approches :

  1. Le Rodbuilders’ Republic Lighthouse 1002 : Un blank développé sur un cahier des charges Rodhouse. Précis et légers, il s’agit d’un blank qui se prête parfaitement à la nymphe amont de par sa longueur, mais qui permettra aussi de (très bien) passer une soie DT ou WF pour attaquer en sèche des gobages. Le blank fonctionne aussi très bien en nymphe lourde, mais sa longueur un peu plus courte contraint à des dérives un peu plus courtes, et le pêcheur doit se rapprocher davantage de la veine prospectée.
  2. La Rainshadow ETEF 1064 : La polyvalence pour de la nymphe au fil, notamment pour de la nymphe lourde. Un peu long pour pêcher confortablement en sèche en overhead, mais qui se défend plutôt bien en roulé. Costaud, ce blank n’aura pas peur de grosses truites slovènes ou de gros barbeaux. N’étant pas trop de pointe, il amortit très bien les combats sur tippet très fin (plusieurs barbeaux de 70+ cm sortis en 10 centièmes, en moins de 15 minutes). Un peu trop costaud pour facilement lancer les plus petites nymphes de 2mm pour de la pêche amont, mais s’il y a un peu de courant/fond pour justifier un tout petit peu plus lourd, ses 10’6 permettent de bien passer de la nymphe amont à la nymphe lourde et vice-versa. Et son action peut permettre de dépanner en « nymphe à la noyée » à l’occasion.
  3. Rodbuilders Republic Lighthouse 1102 : Là aussi, un blank développé selon un cahier des charges défini par Rodhouse. Une sensibilité à la touche bluffante. Ses 11’ sont vraiment l’idéal pour faire de longues dérives en nymphe lourde. Mais le comportement de sa pointe permet aussi de bien pêcher en nymphe amont, malgré une grande longueur qui rend cette approche de facto un peu moins facile. Et une puissance dans le talon qui saura combattre n’importe quel gros poisson.

LightHouse 10'#2 Blank

10'0" #2  

Résonance
Réserve de puissance
Tenue du poisson
Nymphe amont
Nymphe lourde
Sèche
147,00 € TTC
ETEF 1064-4 CB Blank

10'6  4 pcs soie #4

Résonance
Réserve de puissance
Tenue du poisson
Nymphe amont
Nymphe lourde
Sèche
184,60 € TTC
LIGHTHOUSE 11' #2 Blank

11'   4 pcs    soie #2 IP : 80 grs AA : 71°

Résonance
Réserve de puissance
Tenue du poisson
Nymphe amont
Nymphe lourde
Sèche
195,00 € TTC