Pêche de la carpe à la mouche, funny, funny …

La pêche de la carpe à la mouche en mode funny funny.

Par Edouard Monchy.

Avec les grosses chaleurs de cet été, la pêche a la truite (ma pêche de prédilection) était plus que compliquée. Alors quand mon pote Max me passe un coup de téléphone me propose de pogner quelques carpes à la mouche, inutile de vous dire que je ne me suis pas fait prier ^^.
il me briefe vite fait sur les mouches à prendre : Chiro rouge , nymphe noire et orange et imitation flottante de croquettes. Rhoooo la carpe en sèche ça sent bon l’extase cette affaire .
Avant de le rejoindre je monte quelques imitations. Pour les imitations de chiro et de nymphe, ça je maitrise plutôt bien, mais une imitation de croquette …… je vais faire avec ce que j’ai dans mon b*rd*l de flytying : du poil de cervidé marron monté bien serré, le tout taillé aux ciseaux en voilà une belle petite croquette (mouche a l’extrême droite sur la photo).

Présentation des mouches pour la pêche de la carpe à la mouche

Je passe donc prendre Max et en route pour son spot .
Il fait chaud, très chaud même. On est en plein cagnard, l’eau est de couleur verte : pas propice à la pêche a la mouche. Max me dit : « t’inquiète pas, je vais les faire venir ^^ ».
Avant de monter les cannes, il balance 2/3 poignées de croquettes sur le spot. En montant ma F908-4 de chez MHX au cul de la EdMobile, j’entends déjà les gros bruits de succion que font les carpes en surface. En entendant ce bruit si particulier, je sais déjà ce que je vais mettre au bout de mon fluoro de 20% : mon imitation de croquette flottante.
Au bord de l’eau le spectacle est impressionnant : une vingtaine de carpes de 2 a 5 Kg font ripaille en surface. Ni une ni deux je lance dans le bouillon. Je ne quitte pas mon imitation des yeux. Quand soudain, je vois une grosse bouche avaler ma mouche. J’attends que le poison fasse la bascule et je ferre en douceur « Pendu!!!!! » Un rush de malade, ma soie de 8 n’est pas de trop pour contrer ce poisson, le frein chante et ….. je décroche ce joli poisson. Arf dommage ….

Blank en pression lors d'une partie de pêche de la carpe à la mouche

Max me dit : « Elle marche plutôt pas mal tes mouches tu m’en files une ?  » lol. Et peu de temps après c’est au tour de Max d’être attelé, toujours en surface rhoooo le pied !!! J’adore déjà la pêche de la carpe à la mouche !!!
Moi qui n’avait touché que de toutes petites carpes au pain quand j’étais gamin, là on se fait littéralement arracher le bras par des poissons en pleines possessions de leur moyen et de leur force malgré l’eau relativement chaude. Les rush sont longs et puissants. Les poissons savent où sont les obstacles et cherchent par tous les moyens a nous emmener dans le gros tas de branches qui se trouve sur la droite du spot. Pour tout vous dire on se fait bien malmener. Tout au long de l’après midi les prises vont s’enchaîner, ainsi que les casses et les décrochages.

Blank en pression lors d'une partie de pêche de la carpe à la mouche
Vous voulez du combat? Essayez la pêche de la carpe à la mouche 😉

Blank en pression lors d'une partie de pêche de la carpe à la mouche


Dès que les carpes sont moins présentent sur le spot, on relance un peu de croquettes et voilà le festival qui recommence : j’adore la pêche quand ça se passe comme ça ^^. C’est ainsi que je pulvériserais mon précédent record (qui était de 500gr) dans un premier temps avec cette belle miroir de 5.5Kg :

Gros poisson pris en pêche de la carpe à la mouche

Puis ce bijou de carpe commune de 6.5Kg que j’ai mis plus de 10 mn à mettre au fond de mon épuisette, j’avais le bras en feu et j’ai bien mouillé mon tee-shirt: Sur une canne a mouche le combat avec un tel poisson est dantesque, vraiment!!!

Gros poisson pris en pêche de la carpe à la mouche
La pêche de la carpe à la mouche rend heureux. C’est scientifique…

Plus l’AM avance, moins nos partenaires de jeu semble vouloir gober nos imitations flottantes (faut pas les prendre que pour des idiotes quand même), c’est le moment parfait pour essayer mes imitations de gros chiros rouges. Pour cette méthode de pêche en nymphe, comme la couleur de l’eau ne nous permet pas de pêcher a vue, la méthode est simple : il faut lancer dans le paquet et il faut simplement surveiller le pointe de votre soie qui sert de détecteur de touche. Au moindre mouvement suspect de votre ligne il faut ferrer.
Au bout de 5 minutes je me fais littéralement arracher la soie des mains, ça file comme une balle, je lève ma canne, trop fermement sans doute et je suis sanctionné par une retentissante casse. Au moins mes chiros fonctionnent . Je remet la même mouche et quelques instants après, nouveau départ comme on dit dans le jargon des carpistes. Cette fois ci, mon bas de ligne tiens bon. Une belle petite miroir d’environ 3 kg se retrouvera au fond de ma filoche.

Gros poisson pris en pêche de la carpe à la mouche

Les obligations familiales m’obligent à arrêter là la session. De toute façon j’ai mal au bras, je suis en sueur et en plus j’ai « une soif de voleur » comme on dit en Picardie. Il est temps de rentrer ;o)

Vous m’aurez compris, j’ai pris un pied d’enfer. La pêche de la carpe à la mouche, c’est possible et franchement c’est hyper fun : les combats sont longs, puissants, violents et incertains jusqu’au bout . Bref tout ce qu’on aime !!!

En tout cas dès que je peux j’y retourne, parole de Ed !

Ed avait déjà bien utilisé sa MHX F908-4 aux Seychelles …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *