Madeira fishing Partie 2, à la découverte des rivières …

Table of Contents

Madeira fishing Partie 2, à la découverte des rivières …

Souvenez-vous, dans un précédent article je vous parlais de la pêche en mer sur la jolie petite île de Madère.

Aujourd’hui, nous nous dirigeons vers le centre de l’île à quelques kilomètres seulement de Funchal. Le relief est montagneux et le Pico Ruivo culmine ici à 1800m. Tout autour de cette région, les Ribeiro, de jolies rivières courantes d’eau fraîche s’écoulent vers la mer. L’eau est claire, pure et de nombreuses truites y sont présentes.

Pêche à Madère
Le sommet de l’île, souvent sous le brouillard, est un peu aride … mais les plaines autours sont verdoyantes et fraîches ! Le dépaysement est total, en quelques kilomètres seulement !

En souvenir d’une bonne journée, c’est avec une certaine émotion et nostalgie que j’écris ces quelques lignes sur mes instants passés au bord du Ribeiro Frio (la rivière froide), seule rivière que le temps me permettra de pêcher durant les quelques jours sur place. Nous nous sommes arrêtés sur une partie haute de la rivière, dans un petit vallon. Elle serpente dans la roche à la façon des gorges de chez nous, alternant ruisseaux et flaques d’eau profondes séparées par des biefs naturels et artificiels. L’eau est froide (très froide), cristalline et les truites y sont très nombreuses !


Ces truites, parlons-en. Originellement absente de l’île, il s’agit d’une souche de truite arc-en-ciel qui a été introduite il y a quelques années. Elle s’est parfaitement acclimatée à cette île volcanique et promet de passer de bons moments au bord de l’eau.
Pêche à Madère
Une petite arc-en-ciel à la robe typique des eaux du Ribeiro Frio. D’autres poissons sont quant à eux très très sombre !

La pêche à Madère.

Les premiers lancers donnent la couleur : elles sont actives et répondantes ! Le moindre petit trou abrite un à plusieurs poissons qui n’hésitent pas à attaquer une petite cuillère tournante bien présentée. Les ondulantes n’étaient pas en reste non plus ! Par contre, les poissons nageurs n’ont pas été très convaincants …
Pêche à Madère
Sur cette photo, nous pouvons distinguer 4-5 poissons tournant autour de ma cuillère animée en dandine, juste à mes pieds, c’était juste INCROYABLE ! J’en ai même pris une alors que ma cuillère pendait dans l’eau, le temps de remettre à l’eau un poisson (n’oubliez vraiment pas de prendre quelques AR-S si vous partez là bas) !

Bien que majoritairement de taille modeste, je pense avoir pris une quinzaine de poissons durant une petite heure de pêche. Avec une majorité d’individus entre 10 et 20cm, quelques poissons entre 20 et 30cm et une de plus de 35cm.  J’ai également eu la chance de combattre une magnifique truite aux couleurs splendides dépassant les 50cm. Elle m’a malheureusement faussé compagnie avant que je puisse lui tirer le portrait. Bien que je regrette de ne pas avoir de photo souvenir à vous montrer, ce poisson, repéré quelques instants plus tôt, me laisse un sacré souvenir !
La deuxième robe répandue sur cette rivière : des poissons sombres aux reflets somptueux impossibles (du moins avec mes compétences) à rendre correctement en photo.

J’aurais des dizaines de photos et d’histoires à vous raconter encore sur cette sortie truite ! Tant d’anecdotes que je devrais noter pour être certain de ne pas oublier ! C’est une certitude, si vous aimez les salmonidés, n’oubliez pas de prendre une canne pour pratiquer la pêche à Madère ! En voiture, j’ai vu de nombreuses autres rivières, plus larges, plus profondes et toutes aussi belles. J’aurais pu y passer des journées entières et je reste persuadé que de nombreux coins de pêche sont à découvrir … À ce propos, il semble y avoir plusieurs guides de pêche truites sur l’île ? .

Le matériel.

Le point matériel maintenant. Pour ce voyage, je suis parti avec une petite 3 brins MHX disponible en commande spéciale, la TFW842-3. Montée et prêtée par mon ami Clément, cette canne est d’un très bon rapport qualité/prix. Avec une action de pointe pour l’animation et une belle rondeur en combat, elle correspond parfaitement à ce que nous pouvons attendre pour cette pratique. Seul bémol, il faut penser à appuyer les ferrages … Surtout sur ces poissons à la bouche bien dure !
Pour les leurres, nous avons déjà abordé la question mais je tiens à insister sur les petites Smith AR-S qui ont vraiment fait la différence ! Les tailles 2 et 3 ont très bien fonctionné. Et je pense que les tailles 1 (pour les zones peu profondes des ruisseaux) et les tailles 3p (pour passer bien au fond des grosses fosses) seraient un plus non négligeable ! Ce jour là, la couleur argent était également la plus efficace.
Pour le moulinet, je suis parti avec mon fidèle Certate 2004CH dont je ne me lasse pas. Pour la ligne, je vous conseille de ne pas faire les mêmes erreurs que moi et de prendre du 4 ou 5lb. Les poissons ne sont pas très méfiants et la roche volcanique très coupante par endroit …
Avec ces deux articles, j’espère vous avoir donné envie d’aller passer quelques jours sur cette île chaleureuse. Selon moi, c’est l’endroit idéal pour des vacances reposantes en amoureux ou en famille, au cœur de la nature (sans oublier quelques cannes à pêche ?).
Pêche à Madère
Juste pour vous faire apprécier le paysage verdoyant de ce vallon et ce découpage en plusieurs petits ruisseaux qui alimentent les flaques profondes où les jolies surprises n’ont pas l’air d’être si rares !

8 réflexions sur “Madeira fishing Partie 2, à la découverte des rivières …”

  1. Bonjours je m’excuse de vous déranger je voulais savoir si il fallait des autorisations pour pêcher à ribeiro frio ? Merci de votre réponse 🙂

    1. Bonjour Jean-Pierre et merci pour ce commentaire. Il faut un permis mais il existe une certaine tolérance pour les touristes. Tous les renseignements concernant la pêche sont disponibles à l’office du tourisme, directement sur place.

  2. Salut Florian,
    Il me semble que toutes les rivières de l’île ont des truites. Cependant, sur la partie Ouest, je ne me souviens pas avoir vu de vraies rivières … que leurs petits canaux d’irrigation … mais peut-être oui ! De toute façon, tu ne perds rien à essayer …

    Le mieux, c’est le centre de l’île et l’Est de Funchal 😉 Et bien-sûr la rivière froide !

    🙂

  3. Je viens de réserver deux semaines à Madère sur la côte Nord à Sao Jorge. A priori on sera pas trop loin du ribeiro frio. J’espère qu’il y a d’autres cours d’eau dans le coin, car c’est certain, mon fouet et mes mouches feront le voyage avec moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *