Anodisation des anneaux en titane.

Il y a quelques semaines, j’ai réalisé une anodisation des anneaux titane de ma NFC 661 HM et j’ai décidé de faire un tuto pour ceux que ça intéresse.

En premier lieu, il faut savoir que l’anodisation du titane est une oxydation de surface (création du dioxyde de titane par électrolyse). Il s’agît donc d’une opération réversible et il suffit d’enlever cette couche fine d’oxydation pour retrouver l’aspect initial. On peut le faire par ponçage (mais je le déconseille pour des anneaux) ou par polissage. Cette opération n’est pas toujours simple car autant polir un KL20 est possible, le faire pour un KT4 n’est pas la même affaire.
Et comme la couche peut s’en aller par polissage, une friction régulière des anneaux avec quelque chose aura le même effet. Cet effet peut donc s’estomper dans le temps.

Les couleurs, comment ça marche ?

Le principe de l’anodisation vient du fait que le dioxyde de titane produit des couleurs interférentielles, c’est à dire que la couleur dépend de l’épaisseur de la couche d’oxyde. C’est l’indice de réfraction élevé du dioxyde de titane qui permet ce phénomène.
Il suffit de varier la tension utilisée lors de électrolyse pour modifier l’épaisseur de cette couche d’oxydation, et donc, faire varier la couleur.

Table de couleur anodisation
Voici une photo des couleurs que l’ont peut obtenir en fonction de la tension utilisée

On peut donc modifier la couleur si elle ne nous plaît pas, en utilisant une tension plus élevé. Par contre, si l’on veut une couleur avec une tension plus faible, il faut repolir la pièce avant de recommencer le processus.

Comment faire une anodisation ?

Voici une liste du matériel nécessaire:

  • de l’acide sulfurique
  • un récipient (en verre ou en inox)
  • une cuillère en inox si le récipient est en verre
  • du fil électrique souple, avec des pinces croco
  • des piles 9V ou le mieux, une alimentation stabilisée de laboratoire (mais les alim 0-75V ou 100 V sont hyper chères… mais peut-être avez-vous accès à ce genre d’outils à votre travail ?)
  • des pièces en titane, en l’occurrence, des anneaux
Matériel nécessaire pour anodiser une pièce en titane

Il faut d’abord relier les pôles « – » et « + » des piles 9V (ou de l’alim) à la cuillère inox (ou le récipient) et à l’anneau en titane. Si vous avez des pinces croco, c’est simple.
Moi, j’ai récupéré une fiche de pile 9V que j’ai découpé et ressoudé à 2 fil. Ça donne ça :

Ensuite, dans le récipient, je mélange environ moitié acide sulfurique, moitié eau, et je trempe ma cuillère inox, relié au pôle négatif de ma pile. Si vous utilisez un récipient en inox, vous reliez la pile directement au récipient.

matériel nécessaire pour anodiser une pièce en titane

Puis le pôle positif à mon anneau en titane (là, j’avais plus d’anneau pour les photos, c’est donc un morceau de titane).

Il ne reste plus qu’à tremper l’anneau dans la solution d’acide, et la coloration se fait instantanément. L’anodisation fait son effet.
ATTENTION : Ne pas tremper l’anneau en totalité, la fiche (croco ou autre) qui est relié au pôle positif ne doit pas toucher la solution d’acide, sinon ça fait sshhhrrriiiqqqqqq …

Une fois trempée, bien rincer la pièce à l’eau courante, sécher, et voilà !

Ce jaune est obtenu avec une tension de 16V environ.

Pour varier la tension en utilisant des piles 9V, il suffit de les brancher en série (9, 18, 27, 36, etc…).

Et voilà, c’est fini !
Je vous avoue que j’ai essayé de faire du violet sur mes anneaux (75V) mais avec des piles 9V, c’est pas top. Je suis certain qu’avec une alimentation stabilisée, j’aurai eu un meilleur résultat !
J’ai fait plusieurs essais et plusieurs polissages pour finalement m’arrêter sur ce violet-bleu…

Anneaux titane anodisés

J.C Claudel (Jazz fishing rod)

Retrouvez d’autres tutoriel sur le blog Rodhouse !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *